Voyage à MadagascarParcs NationauxTsimanampetsotsa

Parc de Tsimanampetsotsa à Madagascar

Classé site RAMSAR en 1998 par l'importance de sa zone humide, le parc national de Tsimanampetsotsa est particulièrement favorable pour l'habitat des oiseaux aquatiques. Le principal intérêt de ce parc réside donc dans l'observation des oiseaux endémiques rencontrés au bord de son lac salé.

Le parc national de Tsimanampetsotsa se trouve à 275 km de Tuléar par route ou 2 heures en vedette rapide. Cette aire protégée de 43000 ha est constituée d'une forêt littorale, d'un plateau calcaire, d'un lac sablonneux et de plusieurs grottes dont certaines sont accessibles.

A la découverte du parc national de Tsimanampetsotsa

Le parc se trouve autour du lac salé de Tsimanampetsotsa, une étendue d' eau blanchâtre de 20 km de long et 3 km de large et peu profonde (au maximum 2 mètres). C'est le seul lac renfermant du sulfate de chaux à Madagascar, c'est la raison pour laquelle aucun poisson n'y vit. Le site est aussi entouré de falaises calcaires abritant des grottes de stalagmites et stalactites ainsi que de rivière souterraine d' eau douce. On y distingue trois types de paysages qui ont engendré trois types de végétation :
› Un plateau calcaire aux sols minéraux bruts
› Un plateau calcaire aux sables roux, idéal pour la culture
› Une plaine côtière de dunes de sables

Généralement, l'accès de cette aire protégée est réservé aux chercheurs accrédités mais pour les passionnés amateurs, une demande à l'avance auprès de l'ANGAP pourrait aussi se faire. L'attraction principale de ce parc réside dans l'observation de ses oiseaux endémiques. Ceci ne vous empêche pas de faire le tour de la réserve et de découvrir sa beauté sauvage et ses richesses naturelles que l'association qui préserve l'aire protégée a aménagé à des petits circuits à visiter.

Le circuit Tsiamaso

Ce circuit est consacré à la découverte des grottes qui abritent les poissons aveugles ou « Typhleotris Madagascariensis ». L'intérieur de ces grottes est aussi orné de stalactites et de stalagmites et renferme également une légende assez effrayante de la tribu Antambahoaka.

Le circuit Emande

Emande veut dire « irrigation », ici on parle plutôt d'une source qui ravitaille le lac. Tout au long de ce circuit , nous apprenons l''histoire de sa population en découvrant des tombeaux très anciens. Lémuriens, oiseaux aquatiques et terrestres, reptiles seront nos hôtes sur ce beau site où l'on peut aussi admirer une vue d'ensemble du lac.

Le circuit Andalamaike

C'est essentiellement un circuit spécial botanique, où l'on verra diverses formes d'adaptation de la végétation à la sécheresse. Tortues et oiseaux terrestres seront au rendez vous si vous êtes chanceux dont la fameuse tortue radiata.

Le circuit Andaka

C'est le tour du lac par sa partie occidentale en admirant les flamants roses et autres oiseaux aquatiques.

Faune et flore à Tsimanampetsotsa

Le parc renferme 72 espèces d'oiseaux endémiques, on arrive facilement à en rencontrer quelques unes comme les inséparables à tête grise, les foulques à crêtes au nom scientifique « Fulica cristata ». Citons aussi, les drongo de Madagascar, les perroquets, les faucons de Newton, les Couas verreauxi ou « couinae », le plus rare gravelot de Madagascar ou « Charadrius thoracicus ». En saison sèche, on peut observer autour du lac des flamants roses « phoenicopterus ruber », des flamants nains et grèbes ainsi que d' autres oiseaux aquatiques.

Les lémuriens sont toujours représentés dans tout Madagascar, on y a recensé ici trois espèces dont le lemur catta. Enfin, une des espèces rares présente à Tsimanampetsotsa est le Galidictis grandidieri, une espèce de carnivore mammifère visible pendant les ballades nocturnes.

Quant à la flore du parc, la végétation s'adapte à ce milieu sec mais aussi au relief calcaire, ce qui forme des végétations sans feuilles ou épineuses typiques du sud, au tronc renflé ou bien aux feuilles réduites, les trois paysages qui forment le parc ont aussi produit trois végétations distinctes :
› Le plateau calcaire aux minéraux bruts a formé de touffes de végétation dense, certaines plantes ont des rameaux courts.
› Le plateau calcaire sur sable roux a donné une forêt sèche dense aux émergents pouvant atteindre 12 m de haut.
› Le sable dunaire a permit une formation arbustive de 4m de haut avec des espèces épineuses.

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter

le lac salé
tronc de baobab
grotte des poissons aveugles