Voyage à MadagascarParcs NationauxRanomafana

Parc de Ranomafana à Madagascar

Créé le 31 mai 1991 suite à la découverte en 1986 du lémurien au bambou d’or, le parc de Ranomafana, fait partie depuis juin 2007 des forêts humides de l’Atsinanana, classées patrimoine mondial par l’UNESCO. Ranomafana qui signifie « eau chaude » en langue locale, est le nom d’un village réputé pour ses sources thermales. Le parc tient sa dénomination de cette proche localité.

La visite du parc de Ranomafana qui se trouve à 394 km au Sud-est de Tananarive, peut s'effectuer sur différents parcours. On découvre dans cet environnement naturel de belles cascades d'eau, une riche diversité de végétaux, des lémuriens, des reptiles de renom et des oiseaux endémiques en majorité.

La faune du parc de Ranomafana

Le parc de Ranomafana est l'habitat de plusieurs lémuriens : on y recense 12 différentes espèces. C'est dans cette forêt qu'a été découvert en 1986 le lémurien diurne au bambou d'or dénommé Hapalémur doré.

Les visiteurs ont aussi le plaisir d'y admirer le Grand Hapalemur, une des vingt cinq espèces les plus menacées. Bien d'autres lémuriens attisent la curiosité des touristes. Il s'agit entre entres du lémur fauve, de l'Aye-aye, du microcèbe roux et de l'espèce Avahi laineux.

Les scientifiques ont dénombré 115 espèces d'oiseaux observables dans ce parc. Parmi eux, Accipiter henstii (Autour de Henst) est un rapace exclusivement forestier qui apprécie les fourches des grands arbres surtout en période de reproduction. Un autre oiseau remarquable est la philépitte véloutée qui fait son nid près de sa source de nourriture, notamment sur une branche très proche d'un cours d'eau.

Selon les chercheurs, cet écosystème forestier compte 62 espèces de reptiles dont des lézards et des caméléons très recherchés. A Ranomafana, voltigent 90 espèces de papillons tandis que 98 variétés d'amphibiens élisent domicile sur des fougères arborescentes entre autres.

Les amateurs de faune aquatique pourront découvrir quelques spécimens de poissons dans les nombreux cours d'eau qui jalonnent la forêt et prennent leur source dans les massifs.

La flore du parc de Ranomafana

Dans cette forêt pluviale, les visiteurs pourront découvrir diverses variétés d'orchidées appartenant aux genres Aerangis, Aeranthes, Angraecum, Bulbophyllum et Jumellea. On y découvre d'autres épiphytes comme Asplenium nidus. Des palmiers dont Phloga sp et Dypsis sp, des plantes carnivores et plusieurs variétés médicinales font également le plaisir des touristes.

Ce beau parc fait l'objet d'une exploitation illégale d'essences précieuses comme le bois de rose et le palissandre. Les riverains y font aussi la culture sur brûlis, une pratique agricole nécessaire pour leur substance. Ces deux types de perturbations de l'homme font le lit à l'érosion.

Par ailleurs, plusieurs oiseaux et des lémuriens se nourrissent du fruit des ficus étrangleurs. Mais les racines de ces plantes sont utilisées pour confectionner des objets de décoration. Le noyau dur du parc se trouve donc repoussé dans les zones les plus éloignées des voies.

Parcours-découverte du parc national de Ranomafana

Dans le parc de Ranomafana prévaut un climat de type tropical humide et pluvieux. La température varie de 14 à 20°C et la pluviométrie peut atteindre 2600 mm annuellement. Plusieurs circuits permettent aux visiteurs de sillonner le parc de Ranomafana en quelques heures ou en plusieurs jours, selon leur disponibilité.

Le parc est ouvert toute l'année mais les visites peuvent être perturbées par les fréquentes pluies survenant entre novembre et mars. Il est possible d'effectuer des randonnées sur une piste montagneuse facile d'accès pour admirer de nombreuses cascades et chutes d'eau. La rivière Namorona longe une partie du parc. Divers circuits permettent de visiter des collines aux pentes abruptes.

Circuit des Varibolo

› Parcours Edena

La visite paraît facile et peut se faire en deux ou trois heures sur un chemin en boucle de 11 km. Toutefois, il faut toujours être accompagné d'un guide local aussi bien le jour que la nuit. Ce parcours permet d'observer, outre les végétaux, des lémuriens dont Hapalémur aureus et Hapalémur simus ainsi que d'autres animaux. Des sites historiques et culturels sont aussi à voir.

› Parcours Varibolomena

En plus de découvrir la cascade de Sakaroa, cette visite en boucle de 15 km de trois à quatre heures à travers la forêt secondaire permet entre autres d'observer des lémuriens tels le Microcèbe, Hapalemur griseus, H. simus et H. aureus.

Circuit des Varijatsy

› Parcours Vatoharanana

Cette visite de 8 km (en aller simple) à travers la forêt primaire peut prendre une demi-journée, une journée entière ou plus si on est disposé à faire du camping. Elle permet d'observer le lémurien Varecia variegata ainsi que d'autres espèces animales comme le Mantella baroni, une grenouille rare.

› Parcours Vohibato

Ce parcours constitue le prolongement de celui de Vatoharanana. Long de vingt kilomètres, il peut durer trois jours et débouche sur la découverte du village de Ranovao. En prenant le temps de traverser la forêt primaire, on découvre des plantes caractéristiques, une piscine naturelle, la cascade de Ranovao, des lémuriens en particulier le Varecia variegata, ainsi que d'autres animaux.

Circuit Vohiparara

› Parcours Andranofady

Il faut en moyenne sept heures pour parcourir les quartoze kilomètres de ce parcours ponctué de zone marécageuse, de forêt de bambou et de forêt primaire. On y découvre aussi un lac jugé sacré. Cette visite est intéressante pour les passionnés d'espèces dulçaquicoles.

› Parcours Sahamalaotra

Il est possible de boucler ce parcours, long de neuf kilomètres, en seulement deux heures. Cette visite à travers une forêt primaire dégradée permet de découvrir des orchidées, des oiseaux endémiques et des pandanus.

Circuit Soarano

› Parcours Ranomena

Un parcours assez long qui vous permet d'observer lémuriens, canards sauvages, oiseaux de marais ainsi que des chauves-souris. Les orchidées dont Arangis madagascariensis et Eulophiella fleurissent entre septembre et novembre. C'est sur ce parcours qu'on trouve la plus grande cascade du parc.

› Parcours Vohimeva

Ce parcours difficile permet de voir la faune et la flore d'une forêt primaire dégradée, des sites historiques et culturels intéressants, des paysages grandioses depuis des points d'observation exceptionnels.

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Parc de Ranomafana à Madagascar