Voyage à MadagascarParcs NationauxMasoala

Parc de Masoala à Madagascar

Le nom Masoala est constitué de deux mots malgaches « maso » et « ala » signifiant littéralement « œil et forêt », c'est-à-dire œil de la forêt ce qui évoque bien la grandeur et la valeur symbolique de cette forêt.

Le Parc National de Masoala, situé sur la presqu'île du même nom, est un complexe d'aire protégée composé d'un parc terrestre de 2.300 km² et d'un parc marin de 100 km².Le parc est formé de sept unités d'aire protégée, il est considéré comme le plus grand de la Grande île. Il s'étale sur une superficie de près de 250 000 ha sur un relief accidenté avec une altitude très variable qui va du niveau de la mer à 1311 m..

A la découverte du parc national de Masoala

Le parc national de Masoala est situé sur la baie d'Antongil sur la côte nord-est de Madagascar, il est à cheval entre deux régions malgaches, à savoir la SAVA et l'Analanjirofo. Localisé sur la côte orientale de Madagascar, le parc national de Masoala bénéficie d'un climat tropical très humide généralisé dans cette partie de l'île. Balayé constamment par les vents d'alizé chargés d'humidité, cette zone reçoit des pluies presque tous les jours, avec une pluviométrique annuelle qui descend rarement en dessous de 3000 mm c'est la zone la plus arrosée de Madagascar.

Faune et flore du Masoala

En matière de flore, les divers types de forêts qui vont de la forêt primaire luxuriante toujours verte à la forêt sur fond marécageux en passant par les forêts de mangroves renferment une grande diversité et une abondance d'espèces. Une grande majorité des espèces de plantes existantes dans la Grande île est visible dans cette contrée de l'île. Dans les forêts relativement vierges, les espèces les plus remarquables sont formées par des essences comme les bois d'ébène, bois de rose, les palissandres... Le parc de Masoala abrite aussi une cinquantaine d'espèces de palmiers rares dont certaines sont endémiques comme l'incroyable palmier trièdre. Les troncs de ces nombreux palmiers sont ornés de différentes espèces d'orchidées d'une beauté singulière.

En périphérie de forêts primaires, les formations plus ouvertes sont dominées par l'arbre de voyageur ou ravinala, aux pieds desquels on note par endroit la présence de Népenthès, l'unique plante carnivore de Madagascar.

Un parc sous marin grandiose

Pareillement aux espèces terrestres, les espèces végétales marines des trois parcs marins sont tout aussi très riches. Une plongée dans un des parcs marins permettra de découvrir tout un assortiment d'espèces marines évoluant en toute liberté autour des récifs coralliens. C'est l'un des sites sous marin les plus visités de Madagascar, certainement parce que c'est aussi l'un des plus exceptionnels.

Une faune rare et très variée

Dans le Masoala, vous pouvez avant tout, pendant la nuit, contempler l'étonnant aye-aye. Cette espèce menacée de disparition n'existe qu'en nombre très limité. Ce parc abrite des espèces de lémuriens qui n'existent qu'ici à savoir le Vari roux reconnaissable à sa fourrure étincelante. Cette espèce comme l'aye-aye et deux autres espèces sont classées comme très menacées par la conservation internationale. Pour compléter le nombre des espèces de lémuriens, on note aussi l'existence du plus petit primate du monde à savoir le lémurien Microcebe roux.

En matière de reptile, Masoala affiche une endémicité. Parmi les espèces endémiques de ce parc, on peut citer l'espèce endémique Uroplate. Les caméléons, très représentatifs de Madagascar, y sont également bien représentés avec les différentes espèces de Brookezia et de Furcifer. Ces espèces sont de taille très variable qui va de la plus petite à la plus grande. Ces animaux se déplacent avec nonchalance et sont facilement approchables pour contempler leurs corps très bigarrés et prêt à changer de couleurs à n'importe quel moment.

Les oiseaux du parc national de Masoala sont aussi attachants que les autres groupes animaux. Ils sont tout aussi spectaculaires. Les espèces d'oiseaux les plus importantes sont les vangas, le hibou rouge, la chouette rouge et l'aigle serpentaire. Ce dernier est une espèce d'oiseau très rare et il n'en reste que quelques couples.

En plus de ces groupes animaux, les amphibiens, comme les insectes, occupent également une place importante dans l'écosystème de Masoala. La grenouille tomate est la plus typique des amphibiens alors que l'Urania ripheus est le plus représentatif de papillon de ce parc.

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter