Voyage à MadagascarDécouvrirLa situation à Madagascar

La situation à Madagascar

Baignant dans l’Océan Indien et séparé de l’Afrique continentale par le canal du Mozambique, Madagascar est une destination touristique de rêve pour qui aime le dépaysement. Sur cette Grande Île de 592 000 km², on parle couramment français et malgache ; l’anglais est moins utilisé bien qu’elle soit aussi une langue officielle du pays. Avant de s’y rendre, il convient d’être parfaitement informé sur la situation à Madagascar au triple plan politique, économique et social.

Madagascar est une île paisible qui a connu un épisode de soubresauts entre 2009 et fin 2013. Avec la tenue d'élections présidentielles et législatives justes et transparentes de l'avis de la communauté internationale, le pays devrait renouer avec la stabilité et le développement économique profitables à tous.

Les bailleurs de fonds et les partenaires commerciaux affluent à l'instar des touristes. Madagascar est à nouveau fréquentable d'est en ouest et du nord au sud.

Situation politique de Madagascar

Pour mieux prendre le pouls de la situation politique malgache, il convient de l'analyser sur le double plan intérieur et extérieur.

- Sur le plan intérieur

Investi président de la République de Madagascar le 25 janvier 2014, S.E.M. Hery Rajaonarimampianina nomme Dr Kolo Roger Premier Ministre de la IVème république le 11 avril 2014. Une semaine plus tard, la Grande Île se dote d'un gouvernement de 31 ministres.

Dans un souci de cohésion nationale, toutes les branches politiques, ou presque, sont représentées. Pour déjouer la farouche opposition qui se profilait à l'Assemblée nationale, il a été soulevé l'inconstitutionnalité des élections de février 2014 ayant porté l'aile dure du Mapar à la tête de cette institution. S'ensuit une nouvelle élection. Dr Kolo Roger présente tranquillement les lignes de sa politique le 9 mai 2014.

- Sur le plan extérieur

Le gouvernement malgache se met au travail de si belle manière que l'administration Obama sort de son silence pour lui adresser ses félicitations le 23 avril 2014.

Pour rappel, l'Union Africaine (UA) a réintégré Madagascar dans ses instances depuis le 27 janvier 2014. Lui emboitant le pas, Christine Lagarde, directrice du Fonds Monétaire internationale (FMI) annonce le 12 mars la reprise de l'assistance financière en direction de la Grande Île. L'UE a, pour sa part, enclenché la procédure de levée des sanctions pesant sur l'île rouge.

A l'occasion de son cinquantième anniversaire, la Banque Africaine de Développement (BAD) réitère son soutien à Madagascar à travers divers projets de développement à court, moyen et long termes. Cette institution financière est restée aux côté de la grande île, au plus fort de la crise.

Cette bonne santé politique augure un avenir économique radieux pour la Grande Île.

Situation financière et économique de Madagascar

L'Ariary, la monnaie malgache a un cours flottant, ce qui veut dire que sa valeur fluctue en fonction de la santé économique du pays. En mars 2014, un euro vaut 3224 ariary.

Outre ce constat monétaire, l'aspect commercial retient l'attention. En attendant d'obtenir à nouveau l'agrément américain AGOA (retiré le 23 décembre 2009 en raison de la crise politique), Madagascar compte sur la bonne exploitation du complexe minier d'Ambatovy pour porter son niveau d'exportation à 2,4 milliards de dollars américains en 2014.

Par ailleurs, la Grande Île entretient des relations privilégiées avec la France, son premier client. L'hexagone reçoit environ 29 % des exportations malgaches quand la Chine n'en achète que 7 % à l'instar de l'Allemagne.

Des produits agricoles tels que le cacao, des fruits de pêche comme la crevette et d'autres produits alimentaires à l'instar de la vanille, sont achetés par la France à Madagascar.

En retour, 6 % des importations malgaches proviennent de France. Il s'agit de matériels électroniques, électriques, mécaniques ainsi que de produits laitiers entre autres.

Le secteur des services pèse 57 % du Produit Intérieur Brut (PIB), un agrégat qui donne un aperçu de la performance économique d'un pays. Le tertiaire malgache est dominé par le tourisme, les transports et les technologies de l'information et de la communication.

Situation sociale

A Madagascar, la population est estimée à 22, 4 millions de personnes selon des données recueillies auprès de la Banque mondiale en 2012. Avec un PIB par habitant s'élevant seulement à 447,5 dollars américains, Madagascar compte parmi les pays les plus pauvres de la planète. Le taux de paupérisation y est phénoménal.

Toutefois, la population reste chaleureuse, accueillante et aimante. Grandement médiatisé, l'intermède de la violence dans plusieurs zones peut être mis au compte des effets adjacents de la tension électorale perceptible entre octobre et décembre 2013. Depuis, tout est rentré dans l'ordre.

Par exemple, le calme et la sécurité sont de mise à Nosy Be au grand bonheur des touristes. L'affaire du lynchage des trois étrangers est désormais réglée : au moins 7 Malgaches ont été arrêtés et déférés au parquet tandis que l'enquête côté français suit son cours afin d'établir clairement les responsabilités.

Preuve que rien n'a changé sur cette île, le Donia carnaval de Madagascar à Nosy Be tiendra sa 21 ème édition du 4 au 8 juin 2014, une occasion rêvée pour exprimer "la vie et la joie de vivre" à travers musique du terroir et danses traditionnelles.

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter