Voyage à MadagascarDécouvrirDécouvrir AntananarivoColline d'Analamanga

Analamanga, une colline promise à la prospérité

Analamanga est la plus importante des douze collines sacrées de l’Imerina. Egalement connue sous le nom de Vohitsara, elle est depuis le 16e siècle un haut lieu politique et économique. C’est aussi à Analamanga que la garnison royale s‘est établie. Sur son promontoire fut construit le Rova, demeure des souverains de l’Imerina unifiée.

Analamanga – la forêt bleue – était autrefois une colline recouverte par une végétation luxuriante. Depuis les temps anciens, ses nombreux points d'eau et sources naturelles avaient incité les Vazimba – ancêtres des Malgaches – à élire refuge sur les lieux. Ses plaines fertiles étaient aussi un atout majeur de la colline.

Attiré par la beauté et le potentiel d'Analamanga, le roi Andrianjaka s'empara du site vers 1600. Au sommet de la colline, il fit ériger une case royale en bois entourée par une citadelle en rondins.

Au moment où il entreprit la conquête d'Analamanga, Ambohimanga et les autres collines situées dans les alentours étaient déjà sous sa domination.

Un centre économique et politique

Sous le règne d'Andrianjaka, Analamanga connu un développement exemplaire. Les plaines blotties au pied de la colline furent aménagées en rizières. Des digues et des canaux furent érigés aux quatre coins de la ville pour irriguer les cultures de riz qui s'étendaient à perte de vue.

L'essor politique du site est allé de pair avec son développement agraire. Andrianjaka installa sa garnison à Analamanga et en fit le centre névralgique du royaume Merina. La nouvelle ville en plein essor fut rebaptisée. Elle devint Antaninarivo.

En s'élargissant, Antaninarivo devint de plus en plus puissante et plus peuplée. De nombreuses places de marché furent érigées ici et là.

Et Antananarivo vit le jour

C'est sous le règne d'Andrianampoinimerina, en 1794, que la dénomination actuelle d'Antananarivo fut donnée. Souverain d'Ambohimanga, Andrianampoinimerina agrandit sa seigneurie en s'emparant d'Antaninarivo.

Multipliant ses conquêtes, cette icône de la royauté malgache installa son quartier général à Antaninarivo. Ses guerriers se comptant par millier, il rebaptisa la ville « Antananarivo » ou « ville des mille guerriers ».

Sous Andrianampoinimerina, Antananarivo ne cesse de se développer et d'étendre ses frontières. À la mort de cet éminent souverain, Antananarivo étaient la capitale politique des six provinces de l'Imerina unifiée.

Les principaux aménagements d'Analamanga

Outre le Rova de Manjakamiadana, Analamanga abrita plusieurs sites importants. Les places de Mahamasina et d'Andohalo comptent parmi les points d'intérêt majeurs de la colline sacrée. C'est en effet sur ces places publiques que les discours royaux étaient prononcés.

La place d'Andohalo a en outre accueilli plusieurs couronnements royaux à l'image de celui de Radama 1er. C'est aussi sur cette place légendaire que Ranavalona 1ère a été intronisée, le 12 août 1829.

Mahamasina pour sa part fut le lieu d'intronisation de Ranavalona II, le 3 septembre 1868. Radama II fut également couronné sur les lieux. Les cérémonies du « Santa-bary » ou « première récolte de riz » étaient aussi organisées à Mahamasina. C'est au cours de cette manifestation que les sujets apportaient leur impôt royal au souverain sous forme de gerbes de riz.

Au pied de la colline, les quartiers furent aménagés selon les castes sociales. Aujourd'hui encore, les quartiers des nobles ont gardé des vestiges de leur passé prestigieux. Reconnaissables par leurs fortifications en terre rouge, ils abritent également des arbres typiques : l' « amontana » et l' « aviavy ».

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter