Voyage à MadagascarDécouvrirDécouvrir AntananarivoColline d’Ambohimanga

Visiter la colline d’Ambohimanga, sur les traces du roi Andrianampoinimerina

La colline d’Ambohimanga abrite une citadelle de 59 hectares entourée par une impressionnante muraille traditionnelle. Plusieurs palais en bois sculpté, quelques places royales, tombes royales et bassins royaux ont été agencé sur le site. Interdite aux étrangers jusqu’en 1897, elle est aujourd’hui l’un des vestiges historiques les plus visités de la capitale.

Aménagée à l'aplomb d'une colline entourée de rizières, la citadelle d'Ambohimanga fut érigée vers 1730, sous le règne d'Andriambelomasina. Un demi-siècle plus tard, lorsque son petit-fils Andrianampoinimerina fut couronné, ce dernier décida de conquérir Analamanga pour y installer sa seigneurie. En 1794, il parvint à s‘emparer de « la forêt bleue ».

Bien qu'Andrianampoinimerina ait choisi d'établir la capitale de son royaume à Analamanga 7 ans après sa conquête, Ambohimanga est resté son principal lieu de villégiature. A sa mort en 1810, il fut enterré sur cette colline sacrée. Ranavalona 1 et 2 furent aussi inhumées dans les tombes royales d'Ambohimanga.

Jusqu'en 1897 - année durant laquelle le Général Galliéni décida de transférer les dépouilles royales à Analamanga - la colline était interdite aux étrangers.

Les aménagements de la citadelle

Deux séries de fossés atteignant 30 mètres de profondeur à certains endroits encerclent la cité royale. Au-delà des fossés, une impressionnante fortification percée par 7 portails royaux entoure le site. Pour construire cette enceinte, plus de 16 millions d'œufs ont été utilisés comme liant.

Le palais proprement dit compte la case d'Andrianampoinimerina, les deux pavillons en bois où les reines Ranavalona 1 et 2 venaient se reposer, la salle de loisir des souverains, le parc à bœufs, la case du gardien, les bassins royaux, les places royales et les tombeaux royaux.

Dénommée Mahandrihono, la case royale consacrée à Andrianampoinimerina avait une architecture similaire à celle édifiée à Manjakamiadana. Les trois piliers érigés au centre de la pièce étaient pourvue d'échelon permettant au souverain de se cacher sous les combles en cas d'invasion ou s'il ne souhaitait pas s'entretenir avec certains invités.

Les cases de Ranavalona sont quant à elles construites sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée faisait office de salle de réception tandis que la chambre royale et celle de la dame de compagnie étaient agencées à l'étage.

Un parc à zébu aménagé telle une profonde fosse accueillait les zébus dédiés aux sacrifices et aux grands évènements comme le bain royal ou la circoncision.

Sept tombeaux royaux sont aussi agencés au cœur de la cité d'Ambohimanga. Les reliques des proches parents des souverains Merina y reposent.

Les portails royaux et les places publiques

Chacune des portes de la citadelle d'Ambohimanga avait une fonctionnalité spécifique. Sur la façade est, « Ambatomitsangana » était l'un des accès principaux du site. C'est par cette porte que les sujets du roi et les visiteurs entraient au palais. Le disque de 4 m de diamètre faisant office de portail était déplacé matin et soir par une dizaine d'hommes.

Sur la façade ouest, « Andakana » était aussi une des entrées principales de la cité royale.
Sur la face nord de la fortification, la porte « Miandrivahiny » était le passage obligé des défunts.

« Ambavahaditiombiomby » était l'accès réservé aux souverains. Située sur la façade nord-est de l'enceinte, cette porte était dédiée à ceux qui avaient un destin puissant.

Face au mur du palais, le « Fidasiana » était la place publique qui accueillait les principales manifestations et animations de la cité. Les discours royaux quant à eux se tenaient sur la place « Ambatorangotina ».

Amparihimasina est le lac sacré situé à proximité du palais. Ici se déroulaient les principaux rituels tels que le bain royal, rituel organisé au cours du Nouvel An malgache.

La pierre levée dédiée au culte des ancêtres est aussi un des points d'intérêt majeur du site.

Comment accéder au rova d'Ambohimanga ?

La cité royale d'Ambohimanga est desservie par une route goudronnée. Accessible à moins d'une demi-heure de route du centre, elle accueille les visiteurs du lundi au dimanche, de 9 heures à 16 heures et demie.

Pour les étrangers, le prix d'entrée est fixé à 10 000 Ariary par personne. Pour ceux se déplacent en groupe de 10 personnes, le tarif est de 7 000 Ariary.

Pour les résidents, le prix d'entrée est de 400 Ariary.

Pour les habitants de la commune, l'accès au site est gratuit sous réserve de présentation d'un justificatif.

A noter qu'à l'intérieur de la citadelle la prise de photos est autorisée, sauf dans les chambres du palais.

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter