Voyage à MadagascarDécouvrirDécouvrir AntananarivoColline sacrée d’Ambohidrabiby

Visiter Ambohidrabiby, le fief du roi Ralambo

A une demi-heure de route, sur l’axe nord-est de la capitale, Ambohidrabiby se déploie au cœur d’un paysage typique des hauts-plateaux malgaches. Au 16e siècle, Ralambo, ancien prince d’Alasora, conquit le village pour y établir son royaume. Les ruines des fortifications de la citadelle et les tombes royales peuvent encore être visités sur place.

Ambohidrabiby est un village au cachet authentique desservi par la RN3. Situé à 21 kilomètres du centre-ville, il est accessible à une demi-heure de route d'Antananarivo. Capitale du royaume Merina au 16e siècle, il est aujourd'hui un site très prisé des amoureux de patrimoine et des randonneurs.

Ralambo, fils du roi Andriamanelo et de Raimaintsoanala – fille du souverain d'Ambohidrabiby - y établit sa seigneurie entre 1515 et 1610. Au fil des années, la volonté d'étendre son royaume vers les autres collines d'Antananarivo ne cessa de grandir.

Pour concrétiser ses ambitions, Ralambo installa ses enfants sur les terres où ils avaient le droit de succession. Andriatompokoindrindra s'établit à Ambohimalaza tandis qu'Andrianjaka régna à Alasora, Andringitra et Ambohimanga. Les mariages de ses enfants furent aussi des unions stratégiques. Andriantompobe par exemple épousa une noble de l'Imamo.

Sur les traces de son père, le prince Andriamanelo

A l'instar de son père Andriamanelo, Ralambo instaura de nouvelles stratégies de gouvernance. Il renforça également les stratégies de sa garnison royale. Sur la côte de la Grande Ile, il se procura une cinquantaine de fusils pour protéger et étendre son royaume.
Au fil des ans, Ralambo ne cessa de multiplier ses conquêtes. En repoussant les envahisseurs qui tentaient de conquérir les environs de l'Imerina, il parvint à étendre sa seigneurie d'Ambohidrabiby dans l'axe nord vers Alasora dans l'axe sud. C'est ainsi que l'Imerina aux deux capitales vit le jour.

Un aménagement bien pensé

Chaque détail de la citadelle d'Ambohidrabiby a été minutieusement étudié. Sur les hauteurs de la colline furent agencés un grand palais ou « lapa », un petit palais ou « rova » et une place royale ou « kianja ».

Les descendants du roi – les « zanadRalambo » résidaient dans la partie ouest de la cité.

Les conseillers royaux – les « Zanadoria », descendants d'Andriadoria - ont été installés dans la section nord de la citadelle.

Les courtisans quant à eux occupaient la partie est de la cité. Ces derniers étaient dénommés les Zanakarivo.

Les serviteurs étaient installés dans l'aile sud de la citadelle.

Les vestiges de la royauté à Ambohidrabiby

Aujourd'hui, l'ancien palais royal peut être visité sur le site. Quelques objets utilisés par les souverains au quotidien y sont toujours exposés.

Les tombes royales de Rabiby, beau-père de Ralambo, et de Rasendrasoa, première épouse d'Andrianampoinimerina, y sont aussi érigées.

L'immense marmite en fer utilisée à la manufacture de fabrication de poudre d'Ilafy au 18e siècle est aussi l'une des curiosités à ne pas manquer sur les lieux.

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter