Voyage à MadagascarBiodiversitéLes langoustes de Madagascar

Les langoustes de Madagascar

L’île de Madagascar se singularise sur le globe terrestre par sa biodiversité exceptionnelle. En plus des lémuriens, qui font sa fierté, la Grande Île abrite également une diversité de langoustes très prisées dans la gastronomie locale et étrangère.

La langouste est une espèce de crustacés. Celle peuplant les côtes malgaches sont le genre Panulirus de la grande famille des Palurinidae. Les langoustes de Madagascar sont reparties en 5 espèces notamment Panulirus homarus, Panulirus japonicus, Panulirus pennicillatus, Panulirus oratus et Panulirus versicolor.

Elles se présentent, dans leur ensemble, sous trois variétés : la langouste rouge, la langouste verte et la langouste noire ou tachetée.

La taille de la langouste est variable. Mais à Madagascar, toute langouste doit avoir au moins 20 cm pour être pêchée. Le poids de la langouste oscille entre 1 et 3 Kg en moyenne. Mais il existe des spécimens qui peuvent aller bien au-delà.

Les langoustes sont, principalement, présentes dans le sud de l'île et sur une longueur de côte avoisinant 500 km (entre Toliara et Isandravinany) où se réalise la plus grande partie de la production nationale.

Pêche de la langouste à Madagascar

A Madagascar, la pêche de la langouste est réglementée. Elle débute en janvier et s'achève en septembre ; elle est interdite du 1er octobre au 31 décembre pour permettre leur reproduction en vue de leur préservation.

Les pêcheurs (population estimée à plus de 6000) ont recours à plusieurs techniques pour l'exploitation des langoustes : casiers, la pêche en plongée, le filet, la nasse, et le chalutage.

Comme appât, les pêcheurs utilisent, généralement, le moule qui est la préférence de la langouste. A Madagascar, plusieurs sociétés se sont spécialisées dans la filière langoustière. Il s'agit, pour ne citer que les principales, de MADAPECHE, MARTIN PECHEUR, KALETA et EMI ayant toutes leur siège social à Taolagnaro.

Commerce et consommation de langoustes

La production malgache de langouste est majoritairement destinée à l'exportation. La production nationale est estimée à plus de 300 tonnes par an. Le volume d'exportation, quant à lui, avoisine les 200 tonnes /an soit 0,01% du marché mondial.

Le commerce de langoustes est très bénéfique tant pour l'Etat malgache (manne financière importante) que pour les 6000 pêcheurs et leur famille respective, qui vivent essentiellement de la pêche de ce crustacé. La langouste est très appréciée par les gastronomes. Elle peut être servie grillée, cuite, en sauce ou en brochette.

Protection de la ressource langoustière

Conscient du fait que le commerce de la langouste représente une part importante de son Produit Intérieur Brut (PIB), l'État malgache s'emploie à préserver cette ressource. Tout d'abord, tout pêcheur de langouste doit disposer d'une autorisation de pêche délivrée par l'Administration. Ensuite, toute langouste pêchée et dont la taille est inférieur à 20 cm doit être remis à l'eau par le pêcheur.

Enfin depuis 2003, la pêche des langoustes est prohibée au cours de la période allant d'octobre à décembre pour permettre leur reproduction et surtout pour une exploitation rationnelle et durable de la pêche langoustière.

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter