Voyage à MadagascarBiodiversitéBaleines à bosse

Les baleines à bosse de Madagascar

Nulle part ailleurs qu'à Madagascar vous pourrez observer l'extraordinaire ballet des baleines à bosse.

Les baleines à bosse ou mégaptères ont comme nom scientifique le Megaptera novaeangliae. Elles font partie de la famille des cétacés et des baleines à fanons ou mysticètes. D'autres noms (jubarte, baleine à taquet, rorqual à bosse ou du Cap) ne sont plus que rarement utilisés pour désigner les baleines à bosse. Celles-ci se classent parmi les cétacés de grande taille, avec une longueur qui varie de 12 à 16 mètres et de près de 40 tonnes de masse. Pourtant, par rapport aux rorquals bleus (les plus grandes espèces de cétacé et le plus grand animal vivant, avec un poids de 150 tonnes), les baleines à bosse sont encore moyennes.

Les baleines à bosse possèdent de très longues nageoires pectorales. De nombreux critères permettent de reconnaître facilement les baleines à bosse comme leur corps massif, une partie supérieure entièrement noire et une partie inférieure plutôt blanchâtre,...

Quand elles effectuent un plongeon, les mégaptères font sortir de l'eau leur grande nageoire caudale de couleur noire et blanche, cette nageoire présente une ondulation sur son bord postérieur.

Les baleines à bosse sont présentent dans de nombreux océans de la planète. Elles constituent une espèce migratrice, elles passent d'une saison à l'autre, des eaux froides des hautes latitudes aux eaux tropicales ou sub-tropicales. A Madagascar, leur lieu de prédilection est la mer de Sainte Marie et la baie d'Antogil.

Pendant l'été, elles ne font que constituer des réserves de graisses qui vont servir pendant l'hiver en chassant le krill et les bancs de petits poissons (hareng, capelans, lançons,...). Pour capturer leur proie, elles frappent l'eau avec leur nageoire et elles peuvent également attaquer directement. Pendant l'hiver austral, les baleines se courtisent, s'accouplent et les femelles pleines mettent bas et initient leur petit, les baleineaux, à la vie.
Chaque année, de juillet à septembre, l'arrivée de ces baleines dans la mer de Sainte Marie occasionne une grande festivité nommé « Zañaharibe » qui rend hommage à cet animal très respecté et considéré comme un Dieu, par les habitants de Sainte Marie ; d'où le nom « Zañaharibe » qui signifie Grand Dieu.

L'observation de ces baleines à bosse au large de l'île depuis la terre ferme ou à bord de bateaux spécialement affrétés ou en participant à un safari photo est un spectacle unique au monde que vous n'êtes pas prêt d'oublier.

Le comportement acrobatique et les chants mélodieux, très élaborés et uniques en leur genre des baleines vont sûrement vous enchanter et vous laisser des souvenirs impérissables. Les sauts réguliers hors de l'eau de ces baleines à bosse sont spectaculaires et font leur popularité. Elles s'expriment à travers ces gestes grandioses tels que la frappe des nageoires pectorales ou caudale sur la surface de la mer.

Ces sauts et ces comportements ont tous une significations précises, comme la parade amoureuse, sexuelle, la communication, l'enlèvement des coquillages parasites, marquage de zone, intimidation, inspection des alentours, etc... Ils offrent surtout un spectacle chorégraphique époustouflant.

En plus de ces sauts, elles se manifestent par de nombreux autres comportements sociaux qui font le bonheur de tous ceux qui ont la chance de les observer.
En tant que mammifère, les baleines à bosse respirent à l'aide de poumons. Cette respiration les oblige donc de sortir régulièrement hors de l'eau. Lorsqu'elles font surface, elles expulsent par leur évent l'air provenant des poumons ; et leur souffle provoque habituellement un véritable jet d'eau de plus de 2 mètres ou forme un nuage en forme de chou-fleur.

L'émission de ce souffle est suivie peu après par l'apparition de l'aileron dorsal, trapu. Celui-ci demeure visible quand l'animal fait le dos rond pour amorcer une plongée. C'est à ce geste de dos rond précédant la plongée que les baleines à bosse doivent leur nom.

Pour les adeptes de son sauvage et typique, vous serez chouchouté par les baleines à bosse avec leur long chant complexe. Pendant votre déplacement en mer au large de Sainte Marie, les passes de ballets de baleines sont accompagnées de notes graves incessantes composées de syllabes bien distinctes. Les notes qu'elles émettent ont une amplitude et une fréquence très variable. Les sons présentent également des répétitions de séquences cohérentes et emboîtées. Les baleines n'émettent pas seulement des chants au cours de la saison d'accouplement. Même si certains spécialistes considèrent qu'il s'agit de chants de séduction, la signification de ces chants n'est pas encore très claire, toutefois leur perfection fait l'unanimité chez tous les fidèles auditeurs venus de tous les quatre coins du monde. .

Les chants sont très spécifiques d'une baleine à l'autre, d'une région à l'autre et d'un troupeau à l'autre ; et le chant personnel d'une baleine évolue petite à petit au cours des années. Après une période de dix ans, une baleine n'émet plus les mêmes notes qu'elle a émis auparavant.

Le mécanisme de chant de baleine à bosse cache encore derrière lui bon nombre de mystère et d'inconnu car ces animaux ne possèdent pas de cordes vocales. Comment elles arrivent donc à produire leurs chants ? Cette question reste toujours en suspend.

Par rapport à d'autres espèces de cétacés qui tendent à être de plus en plus rare, la population de baleines à bosse se reconstitue plus facilement car elles mettent généralement bas tous les deux ou trois ans. Il n'est pas rare aussi de voir certaines femelles donnant naissance à des baleineaux deux années de suite. Les femelles de baleines portent leurs progénitures durant une période de onze mois.

A la naissance, le baleineau mesure 4 à 4,5 mètres avec une masse de 700 kilogrammes environ. Durant leurs six premiers mois, ils dépendent exclusivement du lait de leur mère. C'est après cette période de six mois qu'ils commencent à se nourrir par eux-mêmes tout en s'allaitant jusqu'à ce qu'ils atteignent leur premier âge. Avant de quitter leurs mères, ces baleineaux ont été initiés par leur mère dans les mers chaudes. Vous pouvez observer les comportements protecteurs des mères baleines et les initiations des baleineaux pendant le festival « Zañaharibe ».
La maturité sexuelle des baleineaux arrive au bout de cinq ans et ils atteignent leur taille adulte définitive, de 16 mètres de long en moyenne pour un poids de 40 tonnes, après six ans. Les baleines à bosse ont une espérance de vie d'un demi siècle.

Mais Sainte Marie n'est pas l' unique endroit où l''on peut les rencontrer. D'autres sites comme Maroantsetra est aussi un lieu idéal ainsi que dans le Sud à Anakao et dans la réserve du Cap Sainte Marie pendant les périodes de juin jusqu'en Octobre .

Poser une question

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Les baleines à bosse de Madagascar